Regard citoyen sur l'actualité
Lectures critiques et subjectives

lundi 28 janvier 2013

L'immonde tentation (7/10)


Publication d'une nouvelle inédite en dix billets (...)


Mathilde ne peut y trouver le moyen de reculer tant c’est aussi sa folie qui se pare, ainsi, de cette combinaison complexe entre la couleur des choses et de leurs ombres. Car au fond cette ambiance matinée de gris où tout est à deviner par le jeu des nuances entre noir et blanc est à l’image de l’âme tourmentée de cette femme en passe de céder à l’impensable.
Ses pas épousent la discrétion qui sied à son attitude prédatrice. Il n’y a face à elle qu’une scène jouée par deux enfants à l’innocence condamnée au sacrifice. Drôle de renversement des valeurs qui caractérise aussi sa folie. Dans son esprit malade les individus qui lui sont le plus chers ont subitement perdu toute importance. Dégringolade brusque de la valeur des autres rappelant, tristement, cette chute morale que son acte en devenir ordonne d’accepter.
Bruno, son premier jumeau, fait des mouvements de balancier avec son tronc, comme pour se donner de l’élan face à l’écran. Hyperactif depuis sa naissance, l’enfant ne peut décidément jamais s’arrêter de bouger même lorsqu’il s’agit, pour lui, de rester immobile face à un écran. Plus en retrait de son frère, Christophe tue, lui, sa frustration en se mordant les lèvres sans arrêt. Les deux frères se parlent, parfois. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire