Regard citoyen sur l'actualité
Lectures critiques et subjectives

mardi 15 mai 2012


 Actes sud


Fiche de lecture

Auteur: Eric VUILLARD

Livres: Congo et La bataille d'occident

Editeur Acte Sud


Congo

Eric Vuillard est un écrivain tout aussi discret que talentueux. Après Le chasseur (1999) qui le fit remarqué et le très exhaustif Conquistador (2009), Vuillard revient avec, de nouveau, l'envie de nous inviter au voyage...historique. 
Par deux courts romans publiés aux éditions Acte Sud, il montre les jeux diplomatiques et historiques qui ont présidé au découpage de l'Afrique et à la montée en puissance de l'Allemagne bismarckienne à la fin du XIXème en Europe.
Congo, tout d'abord, où Vuillard plante le décor de la conférence de Berlin de 1884 au cours de laquelle l'Europe se partage l'Afrique. Bismark, plénipotentiaire chancelier impérial d'Allemagne, y a convoqué treize des nations les plus âpres au gain. Tout y est des décors post-rococo du palais Radziwill à l'esprit carnassier des français tout ça mâtiné par un brin de fourberie du représentant belge. 
Au final on découvre l'envers du décor colonisateur: cette volonté sourde de nier l'existence même des pays qu'on se partage. Car si le Congo existe bien sur le papier et dans la tête de ses dépeceurs , il n’existera que là.
 
 La bataille d'Occident
Dans son autre livre La bataille d'Occident Vuillard poursuit dans cette même veine dénonciatrice. Mais plus question du simple partage du trésor africain. Ici on parle des suites guerrières que cette volonté de partage du monde a occasionné en Europe. Car toute la première guerre mondiale était déjà là en cette fin de XIXème siècle. Obsédés par toujours plus de puissance les pays européens étaient appelés à devoir s'affronter directement et non plus par appropriations coloniales interposées. Dès 1905 l'Allemagne possède son plan d'attaque de la France. L'étincelle sera certes l'assassinat de Sarajevo, que Vuillard traite sous l'angle du sort tragique que connu Sophie Chotek, princesse morganatique d’origine tchèque snobée toute sa vie durant par les Habsbourg d'Autriche. 
Après le reste, ce jour du 22 aout 1914 au cours duquel meurent 27000 hommes, le Chemin des Dames, la der des der, appartiennent à la grande histoire maintes fois racontée.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire