Regard citoyen sur l'actualité
Lectures critiques et subjectives

jeudi 26 avril 2012




Lire la 4ème de couv. de Une Adolescence Assassine: 

A la confluence de la folie, de l’égoïsme et de la vanité, « l’ambition criminelle » n’attend pas nécessairement le nombre des années pour s’incarner. Là est, à coup sûr, le double trait de sa sournoiserie et de sa puissance de conviction. Qu’existe-t-il pour nous préserver d’un passage à l’acte qui bien souvent se pare des attributs de l’inoffensivité ? Assez peu de chose au fond. On cède on peu par lâcheté et déni de réalité.
Recueil de nouvelles, Une adolescence assassine, ne nous le montre que trop bien
Le crime est bien souvent explicable par cette conjonction entre l’anodin de notre égoïsme et l’inconséquence d’une certaine immaturité. C’est en cela qu’il peut avoir pour bras armé des presque enfants.

Lien vers le site des Edition Myriel:  http://www.edition-myriel.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire