Regard citoyen sur l'actualité
Lectures critiques et subjectives

mardi 1 novembre 2011

La Ligue arabe se penche sur le cas syrien




En prise avec un mouvement de contestation interne depuis huit mois, le régime syrien est de plus en plus sommé de s’expliquer et de se refreiner. Dernière initiative diplomatique pour l’y forcer : la médiation de la Ligue arabe. Ultime chance pour la Syrie de faire marche arrière avant une plus grande internationalisation de la résolution de ce conflit.

 L’interview que le  président syrien, Bachar El-Assad, avait donnée dans le Sunday Telegraph du 30 octobre avait donné le ton. En effet le président syrien y menaçait plus ou moins explicitement l’occident en pronostiquant une déflagration au Moyen-Orient si l’ensemble des chancelleries venaient à ne plus soutenir son régime. Discours du « après moi le déluge » ou du despotisme comme moindre mal eu égard à tous les risques géopolitiques qu’il circonscrit somme toute assez classique, pourrions nous dire.

Mais ces paroles, en plus de mettre au jour la façon de penser du président syrien, avait un objectif masqué : celui de préparer le terrain à la rencontre prévue entre les ministres syriens et les représentants de la Ligue arabe devant se déroulée à Doha le 31 octobre.

Lire la suite sur Come4news:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire