Regard citoyen sur l'actualité
Lectures critiques et subjectives

mardi 13 septembre 2011

Les cinq raisons de la stagnation aubryiste

Mon nouvel article paru sur Come4news:


Toujours en retard par rapport à François Hollande dans la course à la primaire, Martine Aubry ne parvient toujours pas à enclencher le mouvement qui lui serait nécessaire pour inverser la tendance. A cela, vraisemblablement cinq raisons qui sont autant d’inquiétudes à venir quant à ses chances réelles pour l’emporter.

 La multiplication des petites phrases et des dénis n’y change rien. Martine Aubry peine à trouver le rythme et la dynamique qui lui seraient nécessaires pour combler son retard sur François Hollande.

Les couacs et les moqueries concernant le peu d’entrain de sa campagne fonctionnant, eux, comme une vraie dynamique, mais déclinante et baissière pour l’ancienne ministre du travail et des solidarités sociales.
Mais cinq raisons sont, plus spécifiquement, à avancer pour expliquer cette panne d’entrain :

1) 
Tout d’abord une campagne adossée à une crise économique et sociale allant en s’aggravant et se précisant. Contexte exigeant des candidats qu’ils fassent preuve d’une réelle réactivité, voire d’une incontestable capacité d’improvisation, au moins jusqu’à un certain point. Contexte de campagne où toute logique de plan de campagne est difficile à tenir. Or il semble y avoir, là, un fait avantageant François Hollande et Ségolène Royal, plus à l’aise, surtout en ce qui concerne la seconde, lorsqu’il s’agit de suivre un rythme imposé et soutenu.



La suite sur Come4newshttp://www.come4news.com/les-cinq-raisons-de-la-stagnation-aubryiste-561783

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire